Si vous aimez ce blog et voulez aider l'auteur du blog ( cordialiter@gmail.com ), vous pouvez envoyer un don:

jeudi 25 octobre 2012

Témoignage

Une étudiante à une université de Naples a vécu tranquille jusqu’à l’âge de 21 ans, mais quand elle est devenue la fiancée d’un jeune homme, elle a commencé à se disputer avec ses parents. D’un ange de la maison, elle s’est transformée dans une vipere prête à mordre tout le monde. Elle se sentait malheureuse, pleurait beaucoup et considerait tous comme ses ennemis, spécialement Dieu qui est la Bonté infinie. Et, ainsi, elle a chassé Dieu de sa vie, mais Il ne l’a pas oubliée et lui a tendu un piege pour l’attrapper. Sa mère s’est decidée d’aller dans la Terre Sainte pour un pèlerinage et a reussi à convaincre sa fille de l’accompagner. Dans le groupe de pèlerins il y avait aussi des frères et des soeurs de stricte observance. Au début, la jeune rebelle avait une attitude hostile envers ces personnes consacrées, elle leur disait des mots durs, mais en voyant leur comportement édifiant et leur manière fervente de prier, elle a changé d’avis, a medité la Passion de Jésus-Christ et, repentie du mal qu’elle avait fait, la jeune a reçu le sacrement de la Réconciliation dans la Basilique du Sacré Tombe de Jérusalem. Une soeur lui a même indiqué un prêtre avec lequel elle puisse parler, qui est devenu après son père spirituel. Toutefois, la jeune n’était pas encore complètement offerte, car elle vivait une vie chrétienne pleine de compromis et de contradictions.

Le changement s’est produit durant un pèlerinage à Fatima, quand elle a décidé d’avoir un comportement plus cohérent. Revenue en Italie, elle a demandé à son père spirituel de la préparer, elle et son fiancé, au mariage. Entre temps, elle a pris la resolution de réciter tous les jours le Rosaire, a changé sa façon de se vêtir, ne se maquillait plus et ne fréquentait plus les discothèques. Ce changement lui a causé de nombreux problèmes avec sa famille, c’est pourquoi elle s’est décidée de s’instaler dans le couvent des soeurs qu’elle avait connues dans la Terre Sainte, dans le but de mieux poursuivre ses études universitaires.

La jeune fille n’avait aucune intention de se faire religieuse, mais son père spirituel lui a lancé cette idée. En vivant dans le couvent des soeurs, elle a commencé à participer à la vie communautaire et à la priere commune et au lieu d’étudier, elle lisait les vies des saints. Elle a commencé à sentir pour la première fois l’appel à la vie religieuse, mais elle a essayé d’etouffer la voix de son coeur. Elle en a parlé avec son père spirituel, qui lui a confirmé ses peurs: c’etait vraiment une vocation religieuse. C’est pourquoi la fille a quitté le monastre, ne voulant plus entendre parler de vocation, et s’est dédiée aux derniers preparatifs pour le mariage, afin d’empêcher le Seigneur de se mêler dans ses plans. Pourtant, tous ces préparatifs, au lieu de la rendre heureuse, la tourmentaient. Tout le monde s’en est rendu compte, mais elle ne voulait pas admettre que la vie de prière avec les soeurs et le rapport intime avec Jesus lui manquaient, car ils etait devenus indispensables comme l’air. Entre temps, sa chambre ressemblait à une cellule monastique.

Le jour de son anniversaire elle a reçu un coup de fil des soeurs, qui l’ont invitée à passer quelques jours chez elles. La fille a accepté avec joie, car son coeur était attiré par la vie religieuse. Elle est partie avec l’idée d’y rester quelques jours, mais elle ne s’est plus retournée. Jesus l’appelait et elle etait fatiguée de lutter, de résister et de fuir. Ainsi, elle s’est rendue à l’amour du Rédempteur et a appelé ses parents et son fiancé pour leur communiquer sa décision d’embrasser la vie consacrée. Avec Jésus et Marie, son coeur était finalement heureux.