Si vous aimez ce blog et voulez aider l'auteur du blog ( cordialiter@gmail.com ), vous pouvez envoyer un don:

dimanche 24 juin 2012

A chaque AVE que je vous dirai, offrez à Notre-Seigneur un acte d'adoration, un acte d'amour

" Les Franciscaines du Très Saint Sacrement prennent pour fin principale et particulière de leur adoration l'action de grâces. Pour mieux remplir ce devoir que Dieu inscrit au fond de la conscience, et dont il a exigé, dans tous les temps, le tribut, les Soeurs s'appliqueront à bien connaître et à méditer les bienfaits généraux et particuliers de la divine Eucharistie, et à considérer tous les bienfaits de Dieu, soit dans l'ordre de la nature, soit dans l'ordre de la grâce, soit dans l'ordre de la gloire. Enfin, s'estimant bienheureuses d'avoir été choisies pour une oeuvre si sainte, et si sublime, elles feront de l'action de grâces, comme le fond de leur vie, leur pensée dominante entre toutes choses... se constituant avec le Sauveur et par Lui, les réparatrices de l'ingratitude et les victimes de l'action de grâces. "

(Constitutions des Franciscaines du Très Saint Sacrement)

" Nous sommes adoratrices du Très Saint Sacrement, et le but de nos adorations est l'Action de grâces. Etant dernièrement à la veille de nuit, je me sentis, plus qu'à l'ordinaire, pressée de remercier Notre-Seigneur. Comme naturellement la reconnaissance montait de mon coeur à mes lèvres, j'aurais voulu pouvoir dire un Merci pour chacun des dons de Dieu, chacune des grâces de Dieu, chacun des bienfaits de Dieu et de plus je me sentais pressée de vous dire ceci : Lorsque nous sommes à l'adoration, nous devons nous dépouiller et nous oublier nous-mêmes pour nous consumer dans la reconnaissance. Nous sommes, disent nos Constitutions, des Victimes de l'Action de grâces...Or, une victime ne s'appartient pas ; elle n'est pas libre de faire ce qu'elle veut ; elle est destinée à l'holocauste, elle doit être immolée, consumée. L'heure que l'obéissance nous assigne au prie-Dieu est l'heure de notre sacrifice. Nous sommes là au nom de la Communauté, au nom de la Sainte Eglise, qui nous a confié ce grand devoir de l'Action de grâces comme à d'autres elle a confié celui de la Réparation. Mais, si nous ne nous sentons capables de rien, prenons notre chapelet et disons à la Sainte Vierge : Ma bonne Mère, je ne puis, vous le savez, remplir comme il faut ce grand devoir qui m'est confié en ce moment, mais Vous, ma bonne Mère, adorez pour moi et remerciez pour moi pendant que je vous prierai. A chaque AVE que je vous dirai, offrez à Notre-Seigneur un acte d'adoration, un acte d'amour, un acte de reconnaissance. Et alors, nous dirons une dizaine de chapelet pour remercier Dieu de ses bienfaits envers nous, une autre pour la Communauté, la ville, le diocèse, la France, etc., et ainsi, passant par les mains de la Très Sainte Vierge, nos adorations seront toujours bien faites, et nous aurons rempli notre belle mission. "

(Instructions de Mère Marie de Sainte Claire à sa Communauté)

lll